L’assainissement individuel d’une maison isolée

Vous êtes tombé sous le charme d’une petite propriété ou d’une maison ou habitation un peu éloignée de toute autre habitation. Aucun voisin proche aux alentours et donc, aucun système d’assainissement collectif, plus communément appelé « tout-à-l’égout ».  Comment faire pour évacuer les eaux usées dans ce cas ?micro station

La solution : installer un système d’assainissement individuel, autonome. De quoi s’agit-il ?

L’assainissement c’est quoi ?

Tous les foyers consomment de l’eau potable. Que ce soit pour faire la vaisselle, laver son linge, pour prendre une douche ou encore pour les toilettes… au quotidien, plusieurs litres d’eau sont utilisés. Et après utilisation, ces eaux sous formes usées doivent être rejetées dans la nature en passant par un système d’évacuation.

Toutefois, ces eaux usées ne peuvent être réintroduites telles quelles dans la nature, sans avoir été traitées au préalable. La raison en est simple, des produits néfastes à l’environnement comme des matières organiques et des produits ménagers peuvent se trouver dans ces eaux usées. Ces produits que nous utilisons quotidiennement ne peuvent être rejetés dans la nature, car ils constituent un danger direct pour la flore, la faune et les êtres humains.

Pour évacuer ces eaux usées comme il se doit, il est nécessaire de raccorder son système d’évacuation au réseau de collecte et de transport des eaux usées de la localité ou la  collectivité. Dans le cas d’une maison isolée où le tout-à-l’égout n’est pas possible, il faut installer un système d’assainissement individuel. Ce système est généralement composé d’une fosse qui servira à récolter puis à pré-traiter les eaux usées.

L’installation d’un système d’assainissement individuel

Un système d’assainissement individuel est obligatoire pour toute habitation ou maison non raccordée ou non raccordable au réseau public de collecte et transport d’eaux usées.

Pour ce qui est de l’installation en elle-même, plusieurs choix se présentent aux particuliers. Les plus communs sont l’utilisation d’une fosse septique ou d’un dispositif agréé comme la micro station d’épuration, la pompe de relevage ou le lagunage.

Cette installation doit obligatoirement se faire par des professionnels. Ceux-ci commenceront d’abord par faire une étude de la propriété, de la pente du sol et de sa nature, le nombre d’habitants et d’installations sanitaires prévus, etc. A l’issue de cette étude, ces professionnels proposeront la solution adéquate pour le traitement des eaux usées.

Généralement, un système d’assainissement individuel classique est composé d’une fosse étanche qui assure la filtration et décantation des matières. Une fois filtrées et décantées, les eaux usées subissent une dégradation biochimique par passage dans un sol naturel afin de filtrer toutes traces de pollution.

L’approvisionnement en eau

Bien sûr, l’approvisionnement en eau est à l’origine du processus. Mais comment faire si l’habitation n’est pas reliée au réseau public d’approvisionnement en eau ? Il existe plusieurs solutions. Découvrons quelques unes dans les lignes qui suivent.

La première et la moins chère consiste à creuser un puits. Cette solution est recommandée dans le cas où aucune source d’eau en surface n’est disponible à proximité de l’habitation. L’eau contenue dans le puits peut être récupérée et distribuée dans l’habitation grâce à une pompe.

Si une source d’eau en surface est disponible, il est possible d’utiliser une pompe de relevage. Ce dispositif permet de transférer l’eau, de la source vers l’habitation en besoin. Ce qui est idéal si la source et l’habitation ne sont pas au même niveau d’altitude, surtout dans les cas où la source a un niveau d’altitude plus bas.

 

 

nordsudquotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *