Depuis la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne le 1er février dernier, les touristes qui souhaitent se rendre de l’autre côté de la Manche peuvent se demander quelles sont les nouvelles dispositions à prendre pour voyager.

Pas de changement en 2020

Pour le moment, il est possible de se rendre au Royaume-Uni sans visa, avec une carte d’identité et un passeport valide. Vérifiez donc bien que vos papiers soient à jour et procédez à votre renouvellement de passeport, s’il n’est plus en cours de validité. Depuis le Brexit, les règles n’ont pas changé et restent les mêmes pendant la période de transition qui a lieu jusqu’au 31 décembre 2020.

Pour le moment, il n’y a pas de nouvelles formalités douanières et la coordination des systèmes de sécurité sociale continuent de fonctionner. Les droits des voyageurs sont inchangés. De plus, les services aériens et l’Eurostar maintiennent leurs conditions de vente, jusqu’à la fin de l’année.

Quelle réglementation en 2021 ?

Suite au Brexit, des nouvelles réglementations sont en train de se mettre en place, pour définir les conditions de voyage et d’entrée au Royaume-Uni. Des accords seront donc signés entre les Britanniques et l’Union Européenne, bien que les conventions en place pourraient être prolongées en 2021, afin que Bruxelles et Londres puissent trouver un accord. En effet, il est important d’établir de bonnes relations commerciales et d’aider les populations à s’habituer à cette situation.

On peut alors se demander quelles seront les démarches à faire pour se rendre au Royaume-Uni, depuis la France en 2021. Pour les courts séjours, le Premier Ministre Boris Johnson a indiqué qu’un système de visa électronique serait mis en place, à l’instar de l’ETSA (Electronic System for Travel Authorization) aux Etats-Unis et l’ETA (Electronic Travel Authorization) en Australie. Les touristes européens devront alors disposer d’un passeport en cours de validité.

Les profils des voyageurs devraient être étudié et certaines entrées seront rejetées, dans le cas où le demandeur est estimé comme un potentiel danger pour le Royaume-Uni. L’ETA permettra de séjourner trois mois sur le sol britannique, avec un dispositif de comptage des entrées et des sorties du territoire, pour s’assurer que les voyageurs n’excèdent pas la durée prévue de leur séjour.

Ainsi, rien n’est certain pour le moment et nous auront connaissance des démarches à effectuer après la période de transition. Pour l’instant, il faut retenir que rien ne change et qu’une pièce d’identité valide comme un passeport, ou une CNI, suffit à se rendre au Royaume-Uni.

Publié dans : News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *