Le salon Rétromobile 2019 vient de se terminer à Paris et toutes ces voitures de collection ont sans doute donné des idées aux amateurs et aux passionnés. D’autant plus, qu’une voiture de collection présente l’avantage de disposer d’une carte grise de collection, laquelle donne accès à certains avantages non négligeables, mais également à quelques inconvénients.

Un contrôle technique moins coûteux

Voilà un argument qui parvient à convaincre beaucoup d’amateurs de voitures de collection à sauter le pas. Le contrôle technique d’une voiture de collection est, en effet, moins coûteux qu’un contrôle technique classique.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la mécanique de ces voitures est plus simple. Elles ne disposent pas d’ordinateurs intégrés et leurs pièces sont plus robustes. En revanche, si vous devez changer une pièce, elles peuvent vous coûter très cher.

L’assurance auto

Une assurance auto pour une voiture de collection coûte souvent plus cher qu’une assurance classique. La différence n’est pas toujours très grande, surtout si vous faites un devis sur ce site qui vous permet d’obtenir une assurance parfaitement adaptée à vos besoins.

Si vous roulez peu avec votre voiture de collection, elle ne vous coûtera pas vraiment plus cher en assurance. Cependant, une voiture de collection prend de la valeur chaque année, ce qui compense largement ces quelques dépenses supplémentaires.

Les restrictions de circulation

Contrairement à une rumeur tenace, il n’y a pas de restriction de circulation pour les voitures de collection. Cette rumeur n’est pas totalement anodine puisqu’il y avait bel et bien une interdiction de ce type dans certaines régions de France.

Cependant, depuis quelques années, la législation autorise tous les véhicules de location à circuler librement. Mieux encore, ils ne sont pas concernés par certaines interdictions, comme celle votée en 2016 à Paris sur certains véhicules diesel.

La plaque d’immatriculation

Les amateurs de véhicules de collection ne s’en cachent pas, ils aiment le style. C’est d’ailleurs cette recherche esthétique qui les mène souvent à investir dans des véhicules anciens et uniques en leur genre. Voilà pourquoi la loi les autorise à utiliser des plaques d’immatriculation spéciales.

Ces places sont noires et argentées, beaucoup plus discrètes que les plaques d’immatriculation classiques et beaucoup plus élégantes. Elles ne comportent pas le même nombre de chiffres, notamment parce que la voiture est souvent plus facile à identifier, du fait de sa rareté. Pour avoir le droit d’en fixer une sur sa voiture, il faut évidemment pouvoir présenter une carte grise de collection à son garagiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *