Faire la sieste à la fac : les étudiants sont demandeurs

Quand on est étudiant, il peut arriver, comme tout un chacun, d’avoir un coup de fatigue après le repas du midi. Mais, jusqu’ici, impossible de faire un petit somme réparateur. Suivant l’exemple anglais, des facultés, à l’image de celle de Saint Etienne, proposent désormais un coin sieste aux étudiants.

L’exemple anglais

sieste-etudiantEn 2015, c’est une université du Nord-Est de l’Angleterre qui est l’une des premières à proposer aux étudiantes et étudiants la possibilité de piquer un petit roupillon en cours de journée. Bien évidemment, pas question d’empiéter sur les heures de cours et la salle de sieste est ouverte de midi jusqu’à la fin de la journée.

Chaque étudiant peut alors y accéder à sa guise, sous réserve qu’il y ait de la place. En effet, dès son ouverture, cette salle est littéralement prise d’assaut. Après une première restriction à quarante minutes, le temps de sieste a finalement été rapidement réduit à vingt minutes pour permettre à un maximum de fatigués de faire un break.

Deux ans après son ouverture, la faculté estime que cela contribue au confort des étudiants et que cela leur permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Se reposer à la fac de médecine

En France, une telle expérience n’a pas manqué d’inspirer des établissements supérieurs. Le dernier en date, c’est l’université Jean Monnet de Saint Etienne (Loire – Auvergne – Rhône-Alpes). Cette faculté de médecine vient en effet d’ouvrir un espace de repos permettant à celles et ceux qui suivent les cours entre ses murs, de pouvoir s’allonger quelques minutes pour recharger ses batteries.

En s’appuyant sur les résultats probants de l’exemple anglais, cette salle est ouverte dès 9h le matin pour ne fermer ses portes qu’à 20h. Elle est aménagée avec des tentes style canadiennes, un canapé, un transat et deux variantes modernes du pouf poire.

Une pause bienvenue dans l’emploi du temps particulièrement chargé de ces médecins en devenir et qui leur permet d’avoir une réelle coupure dans la journée. Toutefois, pour que cet espace conserve sa quiétude, il est exigé le plus grand calme, de n’y circuler qu’en chaussettes, de ne pas y introduire de nourriture et de ne pas perturber les autres dormeurs. Enfin, seule boisson autorisée à franchir les murs de ce havre de paix, de l’eau.

Enfin, même si aucune restriction n’est encore en vigueur, il est recommandé aux étudiants de se reposer une vingtaine de minutes pour que le maximum de personnes puisse également en profiter.

nordsudquotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *