Handicapé, il ne peut accéder aux crédits

Parfois dans la vie, on a beau gagner plus que le smic, tout n’est pas rose pour autant. C’est le cas de cet adulte handicapé qui gagne plus de 1 200€ par mois, mais qui se voit refusé ses demandes de crédits sans raison. Les maisons de crédit feraient-elles de la discrimination ?

cadenas credit refuséDeux demandes de crédit refusé à cause de son handicape

Que ce soit pour réaliser des travaux, réaliser un gros achat ou bien pour payer en plusieurs fois sans frais dans un magasin, Sébastien Morère, 43 ans et habitant à Château-du-Loir dans le département de la Sarthe, se voit souvent confronter à des refus. Effectivement, d’après certaines maisons de crédit, celui-ci n’est pas saisissable et ils ne souhaitent donc pas prendre de risque.

Une situation délicate pour cet ancien chef de production qui a vu son salaire divisé par 2 depuis l’arrivée de sa Sclérose en Plaque, une maladie du système nerveux central, pour laquelle il a dû arrêter de travailler et qui l’oblige à vivre, avec son fils de 9 ans, sur une pension de 1 200€ par mois. A partir de là, il est pourtant éligible aux crédits au même titre que n’importe quel individu et a les capacités pour rembourser, mais les entreprises auxquelles il a été confronté ne sont pas de cet avis. Peut-être que la solution pour lui est de passer directement par le prêt personnel sans justificatif, mais qui ne sont pas sans frais…

Un crédit refusé pour une Playstation

Pour faire plaisir à son fils, le castélorien avait décidé de lui offrir une console de jeux Sony, la Playstation 4 pour Noël. Se rendant dans un magasin Leclerc a côté de chez lui, il découvre une offre intéressante comme on en trouve de nombreuses à l’approche des fêtes. Une belle aubaine, il est possible de payer plusieurs fois sans frais.

Ainsi, il pensait que le cadeau était tout trouvé et qu’il allait pouvoir payer un petit peu chaque mois sans faire un gros trou dans le budget du mois. Malheureusement, au moment de contracter ce crédit, celui-ci lui a été refusé car il était handicapé. Un an plus tôt, il avait vécu la même expérience dans un magasin Pulsar en souhaitant devenir l’acquéreur d’un ordinateur portable à 1 000€…

nordsudquotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *