Création d'entreprise

L’année 2021 a été particulièrement féconde en matière de création d’entreprises. En effet, l’INSEE a enregistré un véritable record puisque plus de 848 000 immatriculations ont été effectuées au cours de l’année 2021, contre 815 000 en 2019 sur la même période. Si les confinements résultant de la crise sanitaire ont suscité des vocations, les nouveaux entrepreneurs auront à faire face à de nombreux défis.

Quand le confinement suscite des vocations

La crise sanitaire a été dévastatrice, mais aura néanmoins permis de susciter quelques vocations. En cette année 2021, l’INSEE a enregistré un taux record en matière de création d’entreprises. En effet, plus de 848 000 immatriculations ont été effectuées sur l’année 2021, contre 815 000 en 2019, année qui constituait déjà elle-même un record. Micro-entreprises, entreprises individuelles classiques ou formes sociétaires n’ont ainsi cessé de fleurir depuis l’année 2020 et plus particulièrement depuis ce début d’année 2021.

Les confinements qui ont poussé la population à rester cloîtrée à la maison ont certes joué sur le moral, mais ont permis à certains d’effectuer une réelle introspection. Ainsi, de nombreux salariés ont décidé de changer de voie et d’effectuer une reconversion professionnelle pour se lancer dans des domaines qui les passionnent. La crise sanitaire semble avoir durablement changé les esprits et rebattu les cartes. Les salariés qui ont gouté à la vie de famille pendant des mois souhaitent désormais plus de liberté et de flexibilité dans leur travail et dans leurs horaires. Par ailleurs, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir poursuivre le télétravail à raison de deux jours par semaine en France ou en télétravail complet à l’étranger. La société changeant, les nouveaux patrons doivent donc s’adapter et faire face à de nouveaux défis.

Les défis des nouveaux patrons

Les esprits ont changé, tout comme les envies et aspirations des foyers. Les salariés souhaitent désormais pouvoir passer davantage de temps en famille, ceci impliquant donc une plus grande flexibilité au niveau des horaires et des espaces de travail. Si les conditions de travail ont leur importance, les salariés français sont également de plus en plus soucieux de leur bien-être. Ainsi, pour la majorité d’entre eux, l’ambiance au bureau est l’un des paramètres les plus importants lorsque l’on parle de bonheur au travail. Parmi les demandes salariales, figurent notamment :

  • Plus de souplesse dans l’aménagement des horaires de travail
  • Une rémunération plus juste
  • Un investissement plus important dans le matériel et équipement de travail
  • Davantage de télétravail

Pour pouvoir former une équipe solide et veiller au bien-être de leurs salariés, les nouveaux patrons ont donc tout intérêt à se pencher sur la culture de leur entreprise. De nombreuses formations existent aujourd’hui pour développer ses compétences en management, des sociétés telles que l’École Française proposent d’ailleurs des solutions 100 % en ligne. Un réel gain de temps pour travailler sur l’aspect humain du métier de chef d’entreprise, qui n’est pas à négliger. Il n’est en effet pas inné de pouvoir motiver, diriger et fédérer une équipe, le management est donc indispensable à la bonne santé et à la durabilité de son entreprise.

Une bonne nouvelle pour l’emploi

Qui dit création d’entreprise, dit création d’emplois ! Si de nombreuses microentreprises ou petites structures ont vu le jour en cette année 2021, les formes sociétaires ont également fait leur place, offrant ainsi une possibilité d’emploi à de futurs salariés. L’Unédic fait part de prévisions encourageantes et table sur un bilan 2021 de création de postes,  à hauteur de 498 000. Une bonne nouvelle pour tous les salariés qui ont perdu leur travail à la suite des épisodes de confinement. Certains secteurs sont cependant plus avantagés que d’autres, à savoir notamment :

  • L’immobilier
  • Les arts, le spectacle et les activités récréatives
  • Les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie
  • La fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *