police controle cbd test depistage

L’engouement autour du CBD ne cesse de croître en France. Autorisé à la vente dans l’Hexagone, le cannabidiol attire de nombreux de consommateurs. Les fervents du CBD connaissent, pour la plupart, les risques de la prise de cannabis illégal et pourtant, ces derniers sont moins renseignés sur le CBD en cas d’un test de dépistage. Voici un éclairage sur les précautions à avoir suite à la consommation de cannabidiol.

Piqûre de rappel sur ce qu’est le cannabidiol

Le cannabidiol, appelé CBD, est une molécule de la famille des cannabinoïdes extraite de la fleur de cannabis. Cette famille est composée de nombreuses autres sortes de molécules. Parmi elles, le tétrahydrocannabinol (THC) est la molécule qui est à l’origine des effets psychotropes. Alors que le CBD, lui, ne donne pas de sensation de “défonce”. Le cannabidiol agit plutôt comme un relaxant et de nombreuses études scientifiques sont menées chaque jour pour la recherche d’effets positifs dans le traitement de maladies. La molécule de cannabidiol est présente en grande quantité de façon naturelle dans les plants de chanvre. On l’appelle donc CBD une fois que la molécule est extraite de la plante de cannabis.

En France, le taux de THC autorisé dans le CBD ne peut pas dépasser 0,20 %, au-delà de ce taux, sa consommation est illégale. Pour autant, le CBD existe dans de nombreux formats comme sous la forme de cristaux, qui est sa forme la plus pure. Ensuite, il existe en tant qu’huile essentielle à incorporer dans des aliments ou des boissons. Bien sûr, les fleurs de CBD existent et permettent une consommation fumée ou sous forme d’infusion de thé. De nombreux sites web spécialisés dans la vente de CBD proposent un large panel de fleurs de cannabidiol comme sur ce site : https://alpinequality.fr/cbd/.

Posséder du CBD sur soi est légal

Les différences concernant le CBD et le THC sont incomparables. Le tétrahydrocannabinol est considéré comme étant un stupéfiant tandis que le CBD est tout fait légal à la commercialisation et à la consommation. La fleur de CBD et la fleur de cannabis à haute dose de THC ont la même apparence physique. Comme le cannabidiol est légal, il n’y a aucun risque de posséder du CBD lors d’un contrôle de routine. Seulement, en cas de doute, les autorités ont la possibilité de confisquer la marchandise en attendant des analyses pour prouver qu’il n’y a pas de trace de THC au-delà du maximum autorisé.

Pour être certain de ne pas se voir confisquer ses sachets de CBD, après un achat, il est recommandé de conserver l’emballage pour preuve. Concernant les contrôles après avoir consommé du cannabidiol, il faut savoir qu’à l’origine les fleurs de CBD ne sont pas destinées à être fumées. Même si certaines fleurs de cannabis sont légales, de par un faible pourcentage en THC (moins de 0,20 %), il est interdit de les fumer en public. Pour la prise d’une huile de CBD ou d’une infusion, il n’y a pas de soucis à se faire.

Les tests de dépistage après consommation de CBD

Il est important de savoir que ce sont les traces de THC et de THCA qui sont vivement recherchés dans un test de dépistage. Si la fleur consommée ne contient que du CBD, aucun problème ne peut arriver. Bien sûr, il faut toujours s’assurer de la composition des produits de CBD et de leur provenance avant de les consommer. En effet, le taux de THC autorisé ne concerne que la plante, mais pas le produit final commercialisé. En cas d’un test salivaire, il faut bien avoir conscience qu’il y a des traces de THC, même infimes, dans le CBD. C’est pourquoi il est possible d’avoir un test salivaire positif au THC si le produit au cannabidiol ne respecte pas les teneurs légales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *