Punaises de lit

Pour éradiquer la propagation des punaises de lit qui infestent le territoire national, le gouvernement songe à lancer un plan d’action national. D’ici la fin du mois, une feuille de route pour venir à bout de ces insectes devrait voir le jour. En l’espace de deux ans, la présence de ces nuisibles s’est développée dans les habitations.

Un plan d’action national contre les punaises de lit

Au vu de l’accroissement des interventions pour lutter contre la colonisation des punaises de lit chez les particuliers, un plan d’action nation devrait bientôt être effectif. Alors que ces petites bêtes redoutables avaient disparu dans les années 1950 sur le territoire, leur apparition dans les logements est exponentielle. Les professionnels, spécialistes dans l’extermination de ces bestioles, ont du pain sur la planche. Le nombre de particuliers et des entreprises infestées ne cesse de croître. En ce sens, la députée des Bouches-du-Rhône Cathy Racon-Bouzon vient d’établir un rapport sur cette problématique pour la Ministre déléguée du Logement, Emmanuelle Wargon. Le Ministère de la Transition Ecologique vient d’affirmer officiellement qu’une feuille de route est en cours d’élaboration pour faire face à ce phénomène. La prise de conscience s’intensifie, et le gouvernement semble plus que déterminé à prendre la situation en main.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée

Les témoignages sur la présence des punaises de lit à Lyon et à Grenoble se multiplient. Les habitants ne cessent de se plaindre et sont prêts à appeler des professionnels pour s’en débarrasser. Une étude du réseau Sentinelles révélée par l’Inserm vient d’ailleurs de démontrer que la région Auvergne-Rhône-Alpes serait la plus infestée par ces petits insectes. Dans le cadre de ces études, les chiffres démontrent que le nombre d’interventions professionnelles pour éradiquer les punaises de lit à Lyon, à Grenoble ou encore à Clermont-Ferrand, est deux fois plus élevé qu’en Île-de-France.

Les foyers de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur seraient notamment la cible de ces nuisibles. La multiplication des consultations enregistrées dans le sud de l’hexagone vient appuyer ce fait. Se débarrasser des punaises de lit est une tâche ardue et désagréable. Cet insecte, qui se nourrit principalement du sang de ses victimes, est un véritable fléau dans les métropoles. Ces nuisibles aiment particulièrement s’installer dans les hôtels ou chez les particuliers. Visible à l’œil nu, son corps ovale et aplati de couleur brune ne passe pas inaperçu. Il est très facile de les repérer. De nature résistance, la punaise de lit peut vivre en moyenne cinq-six mois et se reproduit à grande vitesse.

Publié dans : News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *